Anticorps   
Un anticorps est une protéine complexe, utilisée par le système immunitaire pour lier et neutraliser des corps étrangers comme les bactéries, les champignons, les virus, et les toxines. Cette grande protéine en forme d’Y est produite par les lymphocytes B. L’anticorps possède un domaine variable, destiné à reconnaître un corps étranger spécifique (antigène) et ainsi aider le corps à déclencher une réponse immunitaire adaptée. Un anticorps qui lie un antigène propre à l’organisme, est appelé auto-anticorps. La production d’auto-anticorps peut déclencher une maladie auto-immune.

d’autres informations:
http://www.news-medical.net/health/Antibody-What-is-an-Antibody.aspx

Antigène    
Un antigène est un corps étranger qui déclenche une réponse immunitaire. L’antigène est détecté et lié à l’anticorps, ce qui déclenche la réponse immunitaire. Le mot « antigène » se déduit du mot anglais « antibody generator ». Les antigènes peuvent être aussi des protéines ou de polysaccharides. Souvent, ils sont des composants de microorganismes étrangers, comme les composants de leur paroi cellulaire ou des toxines. Les antigènes peuvent être administrés en forme de vaccin pour déclencher une réponse immunitaire spécifique chez le récepteur.

d’autres informations:
http://www.princeton.edu/~achaney/tmve/wiki100k/docs/Antigen.html

Cellules Présentatrices d’Antigène
Les cellules présentatrices d’antigène (CPA) reconnaissent les corps étrangers intrus et activent le système immunitaire. Ce sont des cellules immunocompétentes (macrophages, cellules dendritiques et lymphocytes B) qui présentent l’élément intrus, fixé sur leur surface: Les antigènes. Les CPA enclenchent une réponse immunitaire, en fixant et activant des lymphocytes T et B, qui éliminent et neutralisent les pathogènes disposant d’antigènes spécifiques. Les différentes CPA lient les cellules immunitaires correspondantes, ce qui déclenche une réponse immunitaire spécifique.

d’autres informations:
https://www.boundless.com/physiology/textbooks/boundless-anatomy-and-physiology-textbook/immune-system-21/adaptive-immunity-198/antigen-presenting-cells-979-8495/

α-Synucléine (α-Syn)     
L’α-synucléine est une petite protéine, présente surtout dans les synapses du cerveau où communiquent les neurones. Lors d’une maladie neurodégénérative telle que la maladie de Parkinson, la démence à corps de Lewy et de l’atrophie multi-systématisée, l’α-synucléine forme des agrégats de fibrilles insolubles, appelé corps de Lewy. L’α-synucléine est indispensable au développement normal des fonctions cognitives, comme l’apprentissage spatial et la mémoire.

d’autres informations:
https://www.michaeljfox.org/understanding-parkinsons/living-with-pd/topic.php?alpha-synuclein

Akinésie  
Réduction ou perte de contrôle sur les mouvements musculaires volontaires , entrainant par la suite une rigidité musculaire.

d’autres informations:
http://www.parkinsons.org/parkinsons-symptoms.html

Auto-immunité   
L’auto-immunité est une réaction immunitaire démesurée du corps contre des substances ou tissus, présents naturellement dans un corps sain. Il existe plus de 50 maladies auto-immunes recensées. Un des risques majeurs lors d’une immunothérapie avec d’auto-antigènes, surtout sous forme de vaccin, est justement le développement d’une auto-immunité.

d’autres informations:
http://www.healthline.com/health/autoimmune-disorders

Cellules B 
Les cellules B sont des lymphocytes. Elles font partie intégrante du système immunitaire adaptatif. Chez les mammifères, les cellules B non matures sont produites dans la moelle osseuse. La première fonction des cellules B, est la production des anticorps pour combattre les antigènes ; après leur activation, elles formentdes lymphocytes B « mémoires » en interagissant avec un antigène. Comme elles peuvent vivre longtemps, ces cellules réagissent rapidement lors d’une seconde exposition à leur antigène spécifique.

d’autres informations:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK26884/

Bradykinésie    
Lenteur général des mouvements due à une réduction du niveau d’un neurotransmetteur- la dopamine – dans le cerveau. La Bradykinésie est un des premiers signes de la maladie et touche jusqu’à 90% des patients parkinsoniens.

d’autres informations:
http://www.epda.eu.com/en/pd-info/symptoms/bradykinesia/

Démence à corps de Lewy
Les corps de Lewy sont des agrégats pathologiques constitués essentiellement de la protéine α-synucléine qui se forment dans les neurones lorsqu’on est atteint de la maladie de Parkinson ou la démence à corps de Lewy. La maladie se caractérise par la présence généralisée des corps de Lewy dans le cerveau. Des changements pathologiques surviennent également au niveau du cortex, ce qui entraîne la démence. Ces amas de protéines sont également une des caractéristiques pathologiques de la maladie de Parkinson.

d’autres informations:
http://www.alz.org/dementia/dementia-with-lewy-bodies-symptoms.asp

Épitopes
Les épitopes sont les parties de l’antigène, susceptibles d’être reconnus par le système immunitaire et d’être liés à un anticorps. Ils peuvent être composés de polysaccharides, lipides ou acides aminés.

d’autres informations:
http://www.bio.davidson.edu/genomics/method/Epitopetags.html

Framework Programme 7 (FP7)
Le 7ème Programme-cadre de recherche et de développement technologique est le principal instrument de l’Union européenne en matière de financement de la recherche à l’échelon européen; il couvre la période de 2007 à 2013.

d’autres informations:
http://ec.europa.eu/research/fp7/index_en.cfm

Atrophie multi-systématisée
L’atrophie multi-systématisée, maladie neurodégénérative rare, se caractérisant par des symptômes semblables à la maladie de Parkinson. Contrairement à la maladie de Parkinson, l’AMS présente une évolution rapide et mène en général au décès du patient 6-9 ans après le diagnostic. Il n’existe actuellement pas de traitement efficace. Les symptômes de l’atrophie multi-systématisée sont causés, entre autre, par une expression excessive de l’α-synucléine dans les oligodendrocytes. Ces cellules produisent la gaine de myéline protectrice des neurones.

d’autres informations:
http://www.msaawareness.org/?page_id=3

Maladie neurodégénérative
Les maladies neurodégénératives sont des troubles associés à la destruction de la structure et de la fonction, voire à la mort, des cellules nerveuses dans le cerveau. Les maladies neurodégénératives les plus courantes sont la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Huntington. La plupart de ces maladies sont dues à des amas anormaux de protéines ou fragments de protéine, qui s’accumulent dans le cerveau et dont la protéolyse est difficile.

d’autres informations:
http://www.news-medical.net/health/Neurodegeneration-What-is-Neurodegeneration.aspx

Oligodendrocytes  
Les oligodendrocytes sont des proches parents des neurones. Leur rôle principal est de fixer et isoler les axones des neurones. Elles synthétisent la gaine de myéline qui protège les dendrites dans le système nerveux central. Les symptômes de l’atrophie multi-systématisée sont dus, en partie, à la surexpression de l’α-synucléine dans les oligodendrocytes.

d’autres informations:
http://www.news-medical.net/news/20120711/Oligodendroglia-cells-An-interview-with-Jeffrey-Rothstein.aspx

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est un trouble neurodégénératif, marqué par la perte de neurones dans différentes régions du cerveau, en particulier dans la Substantia Nigra (substance noire), zone où est produite la dopamine, le neurotransmettreur qui joue un rôle important dans la coordination des mouvements. Les symptômes les plus importants affectent l’appareil locomoteur et comprennent tremblements, rigidité, ralentissement des mouvements et difficultés à marcher. Plus tard apparaissent des désordres cognitifs et des troubles du comportement auxquels s’ajoutent souvent, dans un stade avancé de la maladie, la démence.

La pathologie se caractérise par des amas de la protéine α-synucléine sous forme d’inclusion dans les neurones, nommés corps de Lewy. Aujourd’hui, il n’existe que des traitements symptômatiques pour les symptômes moteurs de la maladie.

d’autres informations:
http://www.pdf.org/en/about_pd

Peptide  
Un peptide est une courte chaine d’un monomère d’acides aminés. La différence entre les peptides et les protéines réside essentiellement dans la longueur de la chaine : plus courte chaine – au maximum 50 acides aminés – pour le peptide. Les peptides fonctionnels ont souvent une fonction de signalisation dans le corps, mais peuvent être aussi des produits de dégradation des protéines plus longues.

d’autres informations:
http://www.peptideguide.com/

Parkinsonisme
Le parkinsonisme est un terme général pour désigner des troubles neurologiques, caractérisés par des troubles moteurs spécifiques comme des tremblements, l’hypokinésie et la rigidité. Le mot parkinsonisme vient de la maladie de Parkinson et regroupe certains symptômes, sans pour autant se référer à une maladie neurodégénérative spécifique. D’autres causes peuvent être à l’origine du parkinsonisme, comme les effets secondaires de certains médicaments et toxines. Avec l’âge, le risque d’un parkinsonisme induit par une consommation de drogues ou de médicaments, peut augmenter.

d’autres informations:
http://www.movementdisorders.org/disorders/parkinson.php

Dysautonomie pure 
La dysautonomie pure est une maladie dégénérative du système nerveux autonome qui survient chez le patient à partir de l’âge moyen. Les symptômes comprennent vertiges, évanouissements, troubles de la vision et douleurs de la nuque.

d’autres informations:
http://www.dysautonomiainternational.org/page.php?ID=32

Synapse   
La synapse désigne une zone de contact fonctionnelle qui s’établit entre deux neurones. Elle assure la transmission des signaux chimiques ou électriques entre deux cellules rendant possible la communication entre les cellules nerveuses. Les synapses sont de ce fait indispensables au fonctionnement du système nerveux central et pour les fonctions neuronales. Le mot « Synapse » vient du mot grec « synapsis » (connexion) et est composé de « syn- » (ensemble) et « haptein » (fixer). Les synapses jouent un rôle important dans la formation de la mémoire.

d’autres informations:
http://www.biologymad.com/nervoussystem/synapses.htm

Cellules T
Les cellules T sont des lymphocytes importants pour l’immunité à médiation cellulaire. La lettre T vient du lieu de production de ces cellules, le thymus. Il existe plusieurs sous-types, par exemple les cellules T auxiliaires, cytotoxiques, à mémoires et régulatrices. En cas de carence ou d’une fonction accrue de certaines cellules T, des troubles importants peuvent apparaitre lors d’une réponse immunitaire.

d’autres informations:
http://www.tcells.org/beginners/tcells/

Vaccin thérapeutique  
Contrairement à un vaccin conventionnel, qui sert à prévenir des maladies infectieuses, le vaccin thérapeutique vise à soulager les symptômes et à traiter les troubles existants des maladies chroniques .

d’autres informations:
http://www.wisegeek.com/what-is-a-therapeutic-vaccine.htm

Cellule T auxiliaire (cellule TH)
Les cellules T auxiliaires, un sous-type des lymphocytes T, jouent un rôle important dans le système immunitaire adaptatif. Les cellules TH auxiliaires sécrètent la cytokine des cellules T, qui peut déclencher des fonctions additionnelles chez les cellules immunitaires. Les cellules THmatures sont aussi appelées lymphocytes T CD4+ car elles possèdent la protéine de surface CD4. Il existe toute une série de troubles pathologiques liés à un dysfonctionnement des lymphocytes T CD4+ et qui peuvent causer le décès de la personne atteinte.

d’autres informations:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK26827/