L’APPROCHE SYMPATH

Aujourd’hui, les troubles neurodégénératifs représentent un enjeu majeur pour nos sociétés vieillissantes. Les traitements étilogiques offrent de plus grandes chances de réduire les contraintes importantes liées à ces maladies.

vaccine_3501_2

La maladie de Parkinson – deuxième maladie neurodégénérative – et l’atrophie multi-systématisée – maladie apparentée mais rare – font toutes les deux parties des synucléinopathies. Elles sont caractérisées par l’agrégation pathologique de la protéine α-Syn dans le cerveau. Actuellement, il n’existe pas de traitement des causes ni pour la maladie de Parkinson, ni pour l’atrophie multi-systématisée.

Le projet SYMPATH mise sur une double stratégie – TANDEM – pour tester cliniquement deux candidats vaccins thérapeutiques, la PD01A et la PD03A, pour ces deux indications, la maladie de Parkinson et l’atrophie multi-systématisée. Dans ce cadre, on pourra évaluer potentiel diagnostique et pronostique des marqueurs biologiques des pathologies α-synucléino-dépendantes. À ce jour, les patients ont été recrutés et vaccinés et l’inclusion de nouveaux patients n’est pas prévue.

Le but d’une vaccination thérapeutique est de susciter une réponse immunitaire contre des structures pathologiques cibles d’une maladie chronique correspondante. Malgré des recherches intenses depuis plusieurs années sur les vaccins thérapeutiques, comme par exemple dans la maladie d’Alzheimer, il na pas été possible de mener un vaccin thérapeutique jusqu’au stade clinique. Le consortium dispose de l’expertise et de la technologie nécessaires pour développer une approche clinique à la recherche d’un vaccin thérapeutique contre la maladie de Parkinson et l’atrophie multi-systématisée.